Fiche technique Big Five

Découvrez votre personnalité

Monkey tie Big5

Comment s’assurer que le profil de personnalité d’un candidat est compatible avec le travail proposé, la culture de l’entreprise et l’équipe qu’il rejoindra éventuellement ?
Le Monkey tie Big5 (Mt Big5) a été conçu pour cela : il vous aide à mieux préparer vos entretiens d’évaluation et réduire ainsi les risques d’erreurs de recrutement.

Gilles Azzopardi psychologue et spécialiste reconnu dans le domaine des tests d’entreprise, a développé pour Monkey Tie ce bilan de personnalité basé sur les 5 facteurs fondamentaux de la personnalité, aussi appelés « Big5 ». Le Mt Big5 a été préalablement validé auprès de 80 000 internautes.

Objectif                                              

Une évaluation fine d’un candidat en fonction des cinq grands facteurs de caractère (Extraversion, Convivialité, Conscience professionnelle, Stabilité émotionnelle, Ouverture d’esprit) et de 20 traits de personnalité spécifiques : sociabilité, affirmation de soi, niveau d’activité, mobilité, anxiété, fiabilité …

Forme                                 

Le test propose 160 paires d’adjectifs également positifs. Le candidat doit choisir chaque fois celui qui lui correspond le mieux. C’est simple, rapide (une dizaine de minutes) et très fiable (le candidat ne peut pas « tricher »). Immédiatement disponibles en ligne, les résultats sont détaillés (20 items au total) en pourcentages et comparés à des populations de référence en fonction de critères d’âge, de nationalité, de catégories socioprofessionnelles, de professions particulières…

Présentation Big5

Extraversion, stabilité émotionnelle, convivialité, conscience professionnelle, ouverture d’esprit… Le Mt-Big5 évalue la personnalité en fonction de ces cinq dimensions qui font l’unanimité en Europe comme dans les pays anglo-saxons. Chacune de ces dimensions permet aussi de mesurer quatre traits de personnalité spécifiques (ou « indices »).

EXTRAVERSION

Le facteur « extraversion » évalue globalement l’orientation de la personnalité, plus ou moins tournée vers le monde extérieur (des personnes, les choses, les événements…) ou vers le monde intérieur (le soi, les idées, les pensées…).

Par exemple, on attend plus d’extraversion d’un commercial ou d’un RP que d’un programmeur informatique ou d’un contrôleur de gestion…

  • Sociabilité : ouverture sur les autres, facilités de contact…
  • Affirmation de soi : confiance en soi, ambition…
  • Niveau d’activité : dynamisme, puissance de travail…
  • Mobilité : esprit d’initiative, adaptation au changement…

STABILITE EMOTIONNELLE

Le facteur « stabilité émotionnelle » évalue globalement la capacité à rester calme en toutes circonstances, en situation d’hostilité, en dépit du stress, des conflits, des échecs.

Par exemple, on attend plus de stabilité émotionnelle d’un contrôleur aérien ou d’un manager que d’un commercial ou d’un créatif…

Mais il permet aussi de mesurer quatre traits de personnalité spécifiques (ou « indices ») :

  • Anxiété : adaptation aux événements, pondération des risques…
  • Agressivité : self-control, gestion des conflits…
  • Dépression : résistance à la frustration, à l’échec…
  • Modération : contrôle des émotions, des impulsions…

CONVIVIALITE

Le facteur « convivialité » mesure l’agréabilité du caractère. C’est tout ce qui fait le plaisir de travailler ensemble (valeurs, affectivité, interactivité…) indépendamment des intérêts et des objectifs communs.

Cette qualité est aujourd’hui au cœur du management moderne. C’est le ciment indispensable de l’équipe, de l’esprit ou de la culture d’entreprise. Non seulement elle fluidifie les rapports quotidiens (meilleure ambiance de travail, cohérence du groupe), mais elle est indispensable pour lutter contre le stress et rester efficace malgré la pression.

Le facteur « convivialité » permet aussi de mesurer quatre traits de personnalité spécifiques (ou « indices ») relatifs à l’intégration dans la collectivité de l’entreprise :

  • Conscience morale : honnêteté, dévouement…
  • Altruisme : bienveillance, capacité à aider autrui…
  • Coopération : esprit d’équipe, de conciliation…
  • Empathie : se mettre à la place des autres, se soucier de leurs problèmes…

CONSCIENCE PROFESSIONNELLE

Le facteur « conscience professionnelle », ce qu’on appelait autrefois l’amour du travail bien fait, évalue globalement l’implication dans le travail et le sens des responsabilités.

Par exemple, on attend plus de conscience professionnelle d’un contrôleur de qualité ou d’un responsable de la sécurité que d’un responsable administratif ou un concepteur-rédacteur…

Il mesure les différences individuelles en matière de recherche de performance (dans l’organisation et l’action), d’implication dans le travail et d’investissement dans des projets à long terme. Mais il permet d’évaluer également quatre traits de personnalité spécifiques (ou « indices ») :

  • Méthode : organisation personnelle, sens de l’efficacité…
  • Fiabilité : sens des responsabilités, du devoir, de ses obligations…
  • Persévérance : motivation, sens de l’engagement…
  • Prudence : sens des réalités, pondération des jugements/décisions…

OUVERTURE D’ESPRIT

Le facteur « ouverture d’esprit » évalue globalement l’orientation de la personnalité, plus ou moins tournée vers le connu, l’expérience ou vers l’inconnu, la nouveauté. C’est la capacité à sortir des sentiers battus (routines, normes…) pour faire des expériences nouvelles et« think different ».

Par exemple, on attend plus d’ouverture d’esprit d’un créatif, d’un responsable de com ou d’un patron de R&D que d’un technico-commercial ou d’un ingénieur travaux…

Le facteur « ouverture d’esprit » mesure également quatre traits de personnalité spécifiques :

  • Imagination : capacité à penser différemment pour résoudre les problèmes, à innover…
  • Intuition : savoir d’instinct ce qui peut marcher ou mal tourner…
  • Curiosité : flexibilité mentale, recherche d’informations nouvelles…
  • Compréhension : adaptation aux process et situations nouvelles…