Fiche technique Culture Fit candidat

Quels sont les moteurs de motivations au travail ?

Découvrez vos moteurs de motivations  avec questionnaire Culture Fit de Monkey tie ©
Enjeu capital dans le développement personnel et professionnel, la motivation désigne les émotions, qui orientent l’action vers un objectif donné. Il s’agit d’un ensemble de processus dynamiques, conscients et/ou inconscients qui déterminent le degré d’engagement dans une activité.

La motivation au travail a fait l’objet de plusieurs études et les théories les plus célèbres comme celle de Maslow, Murray ou encore Ronen ne parviennent pas à établir ses facteurs prédominants. Le comportement humain est variable et les individus se comportent différemment face aux mêmes stimuli. En effet, la motivation au travail dépend de plusieurs facteurs liés à la personnalité de l’individu et l’orientation de son entreprise.

Les différents types de motivation

Selon la théorie de l’autodétermination, initialement présentée par Richard Deci en 1975, trois besoins sont à la base de la motivation : l’autonomie, la compétence et l’appartenance sociale. Une fois ces trois besoins comblés, une sensation de bien-être au travail apparaît chez l’individu.

Selon cette même théorie, il existe deux types de motivation autodéterminée, à savoir :

La motivation intrinsèque

Source d’énergie, la motivation intrinsèque, dont le motif est essentiellement interne, mène au plus haut niveau de performance. Cette motivation est importante, puissante et très peu variable, mais délicate à obtenir, car dépend de la personnalité de l’individu, de ses besoins et de ses désirs. Une personne intrinsèquement motivée pratique une activité parce qu’elle lui procure satisfaction et plaisir.

La motivation extrinsèque

La motivation extrinsèque, quant à elle, se ressource d’éléments totalement externes à l’individu. Elle s’appuie sur des relations causales : causes – effets. Un individu est obligé d’accomplir une tâche pour obtenir une récompense. S’il s’abstient de la faire, il serait sanctionné. Les motifs de cette motivation sont essentiellement externes et dépendent de plusieurs facteurs comme la rémunération, les conditions au travail et autres. La motivation extrinsèque est la plus faible et la moins performante. Elle est très variable mais facile à actionner.

Les moteurs de motivation

Leviers très important dans le processus décisionnel de recrutement et pour le développement professionnel de l’employé, les moteurs de motivation permettent à l’individu de s’adapter à la culture et l’environnement de l’entreprise mais aussi d’évoluer efficacement dans l’organisation. Ils peuvent être d’ordre émotionnel, rationnel ou de statut social.

  • Moteurs de motivation d’ordre émotionnel: ambition, innovation, confiance, savoir-faire, esprit d’équipe, respect, croissance, responsabilité…
  • Moteurs de motivation d’ordre rationnel : rémunération, compétences, développement de carrière,…
  • Statut social : titre du poste, responsabilités, pouvoir, …

Les moteurs de motivation constituent d’excellents stimulants pour la nature active de l’humain. Ils ne sont toutefois pas universels, car diffèrent d’un individu à un autre.